Recevoir la newsletter

Partager :

Plasticien

Chiki c’est plus qu’un pseudonyme

C’est un surnom qui joue sur les origines et les souvenirs de cet artiste franco-marocain né à Casablanca.

A l’adolescence, il découvre le théâtre et le cinéma. Dès lors, il est obsédé par la rencontre de l’image et du mouvement.

Artiste autodidacte, son travail l’amène à chercher la sublimation d’un lieu, une sorte de “genius loci” susceptible de créer un trouble dans l’espace.

Ce jeune artiste de 28 ans a commencé ses recherches lors de propositions d’installations, “99 luftballons” à Madrid ou “Live after death” à Marrakech.

Il parle de Fata Morgana qui illustrent l’instant du détournement et du surgissement de l’image.

Partager :