Recevoir la newsletter

Partager :

Œuvre pérenne

Plage du Bout du Monde

Oeuvre non visible en 2020.

Projet de reconstruction en cours suite à sa destruction par vandalisme.

Lorsque Fabien Mérelle entendit parler du Bout du Monde, cela le mit un peu mal à l’aise. Ce petit-fils d’immigré, qui a toujours pensé la mer comme une passerelle entre deux rives, ne peut imaginer un univers borné, sans rien derrière. Lorsqu’il découvre le lieu, il est tout de suite frappé par sa force : "Il y a cette falaise abrupte, cette écume, ces galets que la mer projette et qui façonne le paysage bien plus que nous ne pourrons jamais le faire. Au milieu de ce tourment où l’espace et le temps sont abolis, il m’est apparu évident de ramener un peu de chaleur, d’humanité. Je voulais un homme, un père de famille (lui en l’occurrence) préservant ce qu’il a de plus cher à savoir son enfant (sa fille Laura), dans ce chaos environnant. Je voulais un totem, un point d’exclamation disant la chaleur de nos sentiments."
Bravant les éléments, cette sculpture en résine, haute de 6,24 m (clin d’oeil à la trame choisie par Auguste Perret dans la reconstruction du Havre), a la blancheur des galets qui roulent à ses pieds. Tournée vers New-York, elle regarde la mer et fait face à l’avenir, bien au-delà du bout du monde…

Informations pratiques

Œuvre pérenne

Jusqu'au Bout du monde

Oeuvre non visible en 2020

S'élevant à 6,24 m, cette sculpture de résine blanche invite à la contemplation de l'horizon

Plage du Bout du Monde
Depuis le 23 juin 2018
Lieu

Plage du Bout du Monde
76310 Sainte-Adresse

Partager :